06 13 79 63 52 contact@lucilevignon.com

Chemin

Après des études d’art dramatique à l’école d’Yves Pignot  L’entrée des Artistes) je suis entrée au Conservatoire de Musique de la ville de Paris, puis suis partie me perfectionner à Venise (Italie) auprès du Maestro Thiolas.. Après avoir remporté plusieurs concours internationaux, la première partie de ma carrière s’est déroulée en France et à l’étranger, Bologne, Rome, Trévise, Cosenza, Barcelone, Zurich, Athènes, Pretoria, Paris, Montpellier, Nantes, Compiègne… en compagnie de grands chefs d’orchestre, Santi, Franci, Gavazzeni, Campanella, Massimo de Bernard, Carella, Fournet, Casadessus, Mercier, Guingal, Harnoncourt… Contralto colorature,   j’ai interprété les rôles de Mignon, Taven, Nicklausse, Périchole, Belle Hélène;  Rosine, Pippo, Cenerentola, Néris, Favorite, Sara, Fenena, Maddalena, Orphée, et Didon… Ma discographie comprend Le Déluge et Henri VIII, de Camille Saint-Saëns, Mignon, d’Ambroise Thomas, Le Llanto por Ignacio Sanchez Mejias, de Stavros Xarhakos, la Périchole d’Offenbach etc. ainsi que de nombreux DVD. Durant ces années, je me suis intéressée à la spiritualité, dont j’ai exploré avec ouverture d’esprit et lucidité les expressions tant occidentales qu’orientales. Toutefois, j’ai très tôt perçu des valeurs exceptionnelles et véritablement révolutionnaires du Christ. La seconde partie de ma carrière démarre en 2005, lorsque j’ai eu l’opportunité de jouer sur scène le personnage d’Anne Catherine Emmerich, une mystique allemande du XVIIème siècle. J’ai réalisé, par la suite, des spectacles fusionnant art dramatique, art lyrique et spiritualité, hors de tout prosélytisme.

Après avoir été cantatrice pendant près de 20 ans, j’ai renoué en 2005 avec ma première passion, le théâtre, tout en conservant mes activités musicales. J’ai alors eu l’opportunité de jouer sur scène le personnage d’Anne Catherine Emmerich, une mystique allemande du XVIIème siècle, dans une mise en scène de Paul de Larminat, sous la forme d’un monologue d’une heure et quinze minutes.

A la suite d’une représentation de ce spectacle donnée à Avignon, le père Hervet, prêtre de la commune des Baux de Provence, m’a demandé si je voulais adapter le magnifique ouvrage de Sainte Thérèse d’Avila, le Château de l’Âme. A cette époque, je n’en avais lu que quelques lignes, mais elle avait suscité un intérêt en moi. J’ai immédiatement répondu OUI !

Voilà comment ma première réalisation personnelle a pris forme… J’en ai écrit l’adaptation, imaginé la mise en scène et composé la musique…

J’ai écrit des adaptations scéniques de grands textes spirituels et mystiques. Ces spectacles, qui ne sont pas des exégèses,et sont conçus pour être joués dans des salles de dimensions réduites, dans une grande proximité avec le public :

Simples et sobres, sans contraintes techniques fortes, ils s’implantent particulièrement bien dans les lieux patrimoniaux à forte identité architecturale et religieuse : la tension historique d’une abbaye, d’une crypte, voire d’une chapelle ou d’une église, entre alors en résonance avec le contenu du spectacle de manière très efficiente et émouvante.

Lucile Vignon interprète Anne Boleyn dans Henry VIII de Saint Saens

avec Philippe Rouillon

Ouverture du Théâtre impériale de Compiègne 1991.

Disque et DVD en vente sur amazone ou me contacter.